Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 16 juillet 2009

Dans la tête des femmes

dyn009_original_580_779_jpeg_4251_a0c50ac2078ddee9c0ab78ae67e07caf.jpg

 

La grande complexité de la femme, on pourrait en écrire des romans, des kilomètres, des pages et des pages, enfin on pourrait en parler des heures et des jours, nous ne sommes décidément pas des femmes comme les autres, nous sommes uniques mais...

 

Mais notre façon de communiquer et paradoxalement similaire ou presque!

Ce petit post pourrait être pour nos hommes, pour qu’ils comprennent enfin notre façon de nous exprimer, de répondre, de décider...

Il serait presque facile de résumer ce qui va suivre :

Pourquoi faire simple, quand c’est délicieux de faire compliqué!

 

Quelques exemples, choisi au hasard... ou pas!

 

Une femme ne dit jamais «Oui», mais «Non» ou «je ne sais pas», «peut-être», «on verra», «je dois réfléchir» sauf si la question est : «Veux-tu une paire de Louboutin?» le «oui» sera surprenant mais comme un cri du coeur, du voix complètement excitée, limite le son strident et (sur)aigu «Ouuuiiiiiiiiiiiii»!

 

Une femme ne sait jamais choisir une robe simplement, non cela serait bien trop facile, limite vulgaire, non pour cela une femme doit se poser mille questions : La bleue ou la rouge, la courte, ou la longue, bustier ou pas, forme boule ou pas, liberty ou uni?

Avec quelles chaussures, avec quel sac? En ai-je vraiment besoin, mais si je ne l’achète pas, je ne pourrais pas vivre sans! La session cabine d'essayage peut parfois durer des heures et des heures, ce qui a le don d’agacer certains mâles qui ne comprennent pas notre obsession du détail!

Faites comme moi, n’apportez pas vos amoureux avec vous et surtout si vous hésitez entre 2 modèles, prenez les 2 et priez pour que votre banquier ne s’en rende pas compte!

 

Une femme ne commandera jamais au restaurant «Une salade du chef» bien trop facile.

La commande peut devenir un réel casse tête chinois «une salade su chef, s’il vous plaît, mais sans assaisonnement, avec les tomates coupées en petits dé et les oeufs sans leur jaune, mais aussi un soupçon de vinaigre balsamique et le fromage à part» (pour en avoir une petite idée, revoir la scène de la commande dans «Quand Harry rencontre Sally», attention pas celle de l’orgasme sur commande, quoique si vous pouvez aussi!!).


Une femme aime les animaux, aimerait tous les sauvez, elle pleure devant son écran de télévision quand elle voit un reportage sur la SPA, se promet qu’un jour, quand elle aura un grand jardin, elle ira en sauvez une dizaine!

Mais à côté de ça une femme, c’est également un gros coeur d’artichaut et s’extasie devant les vitrines d’animaleries et fait la gaga devant les jolies petites bouilles attendrissantes de ces chiots qui aimeraient avoir une jolie maîtresse!

Elle sait que ce commerce n’est pas vraiment des plus brillants, où se cache (parfois) des filières pas très catholiques et que c’est moche des êtres vivants en vitrines, mais que voulez-vous une femme peut porter de nobles convictions et à côté de cela, elle ne sait réprimer ses réactions puériles!


Une femme ne connaît qu’une seule horloge, enfin c’est ce que j’entends depuis si longtemps que je commence à croire que je sors d’une usine Swatch!

Mais à côté de ça, l’horloge n’est pas vraiment des plus fiable car point de vue heure nous ne sommes pas des reines de la ponctualité, alors oui, nous avons toujours entendu de nos aînées, qu’il fallait avoir l’art de se faire désirer, savoir se faire attendre et tout le tintouin, et ça je peux vous dire que c’est une règle que j’ai vite assimilé!

Bien entendu, il y a parmi nous de belles exceptions que je tiens à féliciter, je trouve cela des plus honorables!

Mais à côté de ça, nous détestons attendre, impensable de faire attendre une femme, dès que l’heure est passée, ce n’est plus l’heure, l’impatience se fait sentir et l’énervement annonce son arrivée. Et surtout il va falloir faire savoir que nous attendons depuis 15 min (alors que ça ne fait que 6 min, pas grave l’exagération n’est pas punie par la loi)!

 

Parlons en de l’exagération, une femme aime le mélo, le sensationnel, l’iréel et le magique!

Elle aime raconte des histoires, plus c’est gros plus bon, plus c’est bon plus on devient intéressante!

La femme aime les potins (surtout les mondains), adore décrocher un scoop et faire savoir qu’elle en est le témoin ou l’investigatrice!

Finalement nous sommes toutes ou presque (à des niveaux différents, bien entendu), des concierges dans l’âme mais, attention c’est croustillant quand c’est chez les autres, car attention la femme devient féroce dès qu’on souhaite en savoir plus sur ses problèmes, soucis, vie privée, elle montre ses jolies dents, car elle ne veut surtout pas exposer sa vie et laver son linge sale en public, surtout pas de scandale, ni cri, ni larme, on gère, nous sommes des femmes heureuses et méga fortes surtout à la face du monde!

 

Pour une première partie, je trouve que c’est déjà pas mal, on va attendre quelques jours pour digérer la suite et surtout on ne change pas!

Si vous avez encore quelques exemples de paradoxes sur la beauté d’être un femme, vous avez la parole...

 

To be continued...


 

Commentaires

C'est superbe! Toute la verite!

Écrit par : Frenchman ; telephone phone cards | jeudi, 05 novembre 2009

Écrire un commentaire